Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 19:48

Dans une économie mondialisée, caractérisée par les crises financières successives, les mouvements des indignés et les révolutions du printemps arabe, l’environnement est devenue de plus en plus instable et incertain pour les entreprises, et plus précisément les PME (Petite et moyenne entreprise) & ETI (Entreprise de taille intermédiaire) qui sont considérées comme les moteurs de l’économie nationale grâce à leurs stimulation de l’emploi et de la compétitivité. Nous pouvons prévoir dans ce cadre d’analyse, que l’avenir du développement économique de la Tunisie, repose largement sur le développement de ces acteurs économiques, et le rôle du prochain gouvernement dans le développement de ces derniers.


Certains analystes affirment que les différentes options stratégiques actuelles, sont avant tout, des stratégies de survie. « Survivre » est devenue l’objectif principal des dirigeants des PME & ETI tunisiennes d’aujourd’hui.  Comme nous savons que le meilleur moyen de se défendre, c’est l’attaque, les PME & ETI doivent adopter des options stratégiques offensives afin de garantir leurs pérennisations. Dans ce cadre, les stratégies d’innovation paraissent comme les seules capables de créer un potentiel de survie et  de protéger à moyen et long terme les positions des PME & ETI.


La survie est devenue l’objectif souhaité des PME & ETI, constatant que les PME & ETI consacrent  plus de temps à améliorer leurs efficacités opérationnelles qu’à préparer l’avenir,  nous allons dégager dans cet article 6 pistes de survie et de réussite des stratégies d’innovation, qui favorisent  la pérennisation des entreprises.


Piste 1 : Une vision pour conquérir le futur

Combiner la stabilité et l’innovation, en préservant un « cœur institutionnel » qui ne changent pas, tout en innovant sur tous les autres aspects.

Sans-titre.jpg

Nous déduisons donc, que le secret de la pérennité est la préservation des valeurs  et la culture de l’entreprise tout en stimulant le changement. L’innovation est donc, changer ce qu’il faut au bon moment, au bon endroit tout en se basant sur l’identité de l’entreprise.


Piste 2 : Manager les connaissances et les talents

La valeur de l’entreprise tunisienne réside dans sa capacité à mettre les connaissances et talents de ses collaborateurs au service de sa vision, de ses processus, de ses clients et de ses produits.

La compétence des employés, leur motivation, leur savoir-faire, leur détermination et leur ingéniosité au profit de leur entreprise et son manager, est l’actif le plus durable d’une entreprise. Les connaissances et les talents sont les seuls moyens pour une entreprise opérant sur un marché turbulent et incertain, pour surmonter les difficultés et les crises.


Piste 3 : Développer les collaborations et favoriser l’ouverture

Les PME & ETI tunisiennes d’aujourd’hui, qui opèrent dans une économie mondialisée, sont amenées à collaborer d’avantage, créer des alliances et des partenariats afin d’acquérir rapidement de nouvelles compétences, de s’internationaliser, de minimiser les coûts et partager les risques entre les partenaires.

La collaboration englobe :

 Les branches : Dégrouper les employés d’un même métier, déjà habitués à travailler ensemble ;

 Les fonctions : Faire côtoyer des fonctions différentes afin de mieuxdécouvrir leurs attentes ;

 Les zones géographiques : S’étendre géographiquement afin de mieux s’approcher au client.


Piste 4 : Rendre les organisations agiles

Les PME & ETI tunisiennes doivent flexibiliser également leurs structures :

 Structurer des organisations avec moins de niveaux hiérarchiques afin de favoriser son adaptation ;

 Externaliser certaines fonctions afin de se concentrer sur son cœur de métier et y développer l’excellence ;

 Décentraliser le pouvoir de prise de décision.


Piste 5 : L’innovation comme un processus social

C’est vrai que l’inventeur peut être parfois une seule personne, mais la réelle innovation  ne prenne sens que dans une collectivité. La performance de long terme de certaines PME & ETI est issue grâce à la modestie du leader qui choisit la réussite de son entreprise avant sa carrière et son image, et qui est convaincu que le collectif est un facteur clé de succès de toute organisation (L’exemple de Steve Jobs qui a tiré Apple vers le sommet grâce à ses innovations infinies).


Piste 6 : La révolution vers la « société du savoir »

Le monde a basculé d’une logique basée sur la production vers une logique basée sur la connaissance. Ce qui compte donc, c’est l’avantage concurrentiel dynamique, tel que le savoir, le partage de vision et de décision et le développement des collaborations. Cette logique considère le futur, comme un défi collectif plutôt qu’un futur incertain caractérisé des menaces potentielles.


Partager cet article

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Economie & Management
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Authentic Revolution
  • Authentic Revolution
  • : Only God Can Judge Me, Now!! https://twitter.com/AlaaHajlawi
  • Contact

Zik To Listen & Read

Recherche