Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 19:12

3/ La veille commerciale :

 

La veille commerciale concerne les clients et les fournisseurs. Il faut bien analyser le circuit que prendra le produit pour arriver au consommateur final.


La veille commerciale, à l’heure du développement des techniques de fidélisation, implique le suivi et l’analyse des réclamations qui peuvent être la source de nouveaux axes de recherche pour la veille.


Elle s’intéresse également à l’autre versant de l’entreprise constitué par les fournisseurs. Cette approche est moins naturelle dans les entreprises sauf pour celles dont l’accès aux matières premières était fondamental pour leur survie. Cette veille se développe notamment dans les services achats avec la création d’une veille achat est souvent focalisée sur le coût des services mais aussi sur les différentes garanties en termes de délai de livraison, de continuité de la relation, de qualité des produits et services, SAV, d’adaptabilité à l’évolution de la demande des marchés.


4/ La veille environnementale :


Cette veille englobe le reste du champ, c’est souvent dans cette capacité à intégrer les éléments de l’environnement politique, social, culturel, juridique…qu’une entreprise pourra faire la différence avec ses concurrents. Elle sera axée sur des aspects différents de la vie économique.


·    Les financiers et les banquiers développent donc des veilles spécifiques sur les aspects sociaux, culturels et politiques. Intégrés dans des tableaux de bord, les différents indicateurs permettent de donner une cotation à chaque pays.


·   Les grandes entreprises et les administrations, ont développé une veille de type juridique et réglementaire. Ce type de veille a permis d’alimenter des dossiers de lobbying destiné à retarder le vote ou l’application de mesure d’ouverture à la concurrence.

·         Les services marketing développent des outils de veille de type sociétal. Ainsi, les analyses en termes de style de vie qui comparent les attitudes des populations jeunes et des populations adultes face à des évolutions technologiques, permettent d’orienter les travaux des services R&D ainsi que la réflexion des services marketing sur le type de communication à privilégier.


·       Les services ressources humaines doivent être attentifs à l’évolution des mentalités face au travail, aux modes de rémunération, et doivent développer une veille de type culturel et politique.


En fait, on s’aperçoit que ces différentes veilles sont interdépendantes et s’enrichissent les unes les autres.

 

l’organisation de la veille dans l’entreprise


1/ La veille passive :

La veille passive est la veille qui se fait au jour le jour, une recherche sans but fixe. Cette veille est réalisée au travers de la presse, de colloques, de rencontres et au travers des actes de gestion quotidienne. Le terme «  passive » pourrait faire penser à une veille qui peut être réalisée sans effort.


Il faut pour réaliser une veille passive efficace que l’entreprise ait défini les objectifs de veille et que ceux-ci soient communiqués dans l’entreprise, et si le personnel est mobilisé sur la recherche de l’information, ce type de veille sera très utile.


Les objectifs sont communiqués à l’occasion des grands temps forts (Bilan annuel, diffusion de plan stratégique, réunion de lancement de nouveau produit…). Exemple : Si vous remarquez, voyez, des choses inhabituelles chez nos clients…


Il faut motiver en permanence et régulièrement le personnel et les cadres sur l’attention à porter à l’information qui peut être captée dans le cadre habituel du travail.


2/ La veille active :


Se réfère à une veille ciblée qui a pour objectif une recherche d’information très ciblée qui a pour objectif une recherche d’information très ciblée. Dans  ce type de veille, l’entreprise sait exactement ce qu’elle cherche. Elle passe par 6 étapes :


  •  Préciser les objectifs de la veille ;
  •  Définir les axes de recherche ;
  • Faire le choix des indicateurs pertinents ;
  •  Identifier les sources ;
  •  Collecter, traiter, exploiter l’information ;
  •  Diffuser l’information aux décideurs.

Les objectifs de la veille :Les objectifs de la veille doivent être précisés à partir des facteurs clés de succès identifiés pour réussir dans le secteur ou le segment stratégique identifié.

Les axes de recherche :Les axes de recherche découlent de l’analyse des facteurs clés de succès (Coût, connaissance des clients…).

Les indicateurs :Chaque axe de recherche doit être défini et précisé à partir de quelques indicateurs en nombre restreint que l’on va pouvoir suivre.

Les sources pertinentes : identifier les sources opérationnelles et les sources manquantes.

L’information :Les sources à exploiter peuvent être des sources formelles (les journaux, les brevets…)  ou informelles (Les salons, conférences…). Ces sources peuvent être des sources ouvertes accessibles à tous, ou même fermées.

Diffuser les résultats de la veille : L’étape la plus difficile car l’information doit arriver à la bonne personne, au bon moment et être mise en forme pour s’adapter à chaque niveau de décision.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Economie & Management
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Authentic Revolution
  • Authentic Revolution
  • : Only God Can Judge Me, Now!! https://twitter.com/AlaaHajlawi
  • Contact

Zik To Listen & Read

Recherche