Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 10:07

Le fondement du mouvement Nidaa Tounes est centré autour de l'échec remarquable de l'islam politique, de la Troïka et plus précisément du mouvement Ennahdha. Depuis sa création en 2012 et jusqu'à la campagne législative, ce nouveau rassemblement a adopté un message clair, intelligent et attractif. Preuve à l'appui: Nidaa Tounes est devenu la première force politique tunisienne.

 

La "presque coalition" entre Nidaa Tounes et Ennahdha était prévisible pour les uns, une surprise pour les autres. Certes, cette collaboration entre dans le cadre de l'intérêt national, mieux vaut donc se mettre sur la même longueur d'onde que de s'opposer. Néanmoins, nous nous interrogeons sur la crédibilité du message des deux grands mouvements de la Tunisie post révolution, si nous prenons en considération la pénalisation des ex alliés d'Ennahdha par la masse centriste et progressiste lors des législatives.

 

Les accolades, les compliments et ce récent respect partagé entre ces deux acteurs nous laissent perplexes. Etant donné que depuis le 23 octobre 2011, nous avons subi des attaques objectives et subjectives, des insultes, et des messages haineux véhiculés par les leaders des deux partis.

D'ailleurs, nous avons frôlé à maintes reprises la confrontation physique entre les deux camps, à la Kasbah, Le Bardo, l'Avenue Habib Bourguiba, etc.

Certes, l'homme absurde est celui qui ne change jamais, mais l'homme hypocrite est également celui qui change rapidement.

 

Objectif atteint et mission accomplie, les deux mouvements ont gagné les législatives, et maintenant ils peuvent travailler sereinement et manipuler librement ensemble, à la Frank Underwood.

Il faut revenir donc au meeting parisien de l'été 2013, entre M. Caid Essebsi, M. Ghannouchi, et la nouvelle star politique montante Slim Riahi, homme d'affaires au passé mystérieux et président du Club Africain. Ils se sont mis d'accord sur l'adoption d'une politique de compétition, une alliance opportuniste dans le but ultime de gouverner et de partager le pouvoir.

 

La confrontation est inutile, c'est une perte du temps, ces trois acteurs semblent emprunter la sagesse machiavélique: "Si tu peux tuer ton ennemi, fais-le, sinon fais en un ami." La présidentielle à M. Caïd Essebsi et le gouvernement à Ennahdha, mais qui sème le vent récolte la tempête. A l'issue du scrutin, Ennahdha s'est trouvé deuxième dans les législatives et Marzouki est passé au deuxième tour de présidentielle.

 

Fort de ces constats, Le président sortant semble être l'intrus, il présente un danger au pacte de partage de Paris. Non invité ou opposant à ce pacte, nous l'ignorons.

Les tunisiens devraient déficeler ce pacte de partage, ils devraient se demander si le choix de vote est fondé sur conviction sincère et logique, s'ils sont convaincus par M. Caïd Essebsi ou par le président sortant M. Marzouki, ou même par M. Ghannouchi.

 

Ces dirigeants, issus de la vieille école, sont-ils capables de réaliser les rêves de la jeunesse tunisienne, dans un contexte de partage de pouvoir et dans une conjoncture d'incertitude économique et sociale nationale et internationale. Pourront-ils rassembler sagement les Tunisiens et relever les défis économiques, sociales et diplomatiques?

Avec l'absence inquiétante de débats sur les programmes durant les législatives et même durant la campagne présidentielle, les Tunisiens devraient comprendre que notre défi clé est un projet de mentalité, d'attitude individuelle, personnelle et professionnelle correcte, de respect d'autrui, de propreté. Un enjeu de créativité, de productivité et d'innovation.

 

Winston Churchill disait que l'un des problèmes de notre société aujourd'hui, c'est que les gens ne veulent pas être utiles mais importants. L'utilité se présente donc dans la nécessité d'existence d'une nouvelle voix tunisienne, une voix de la jeunesse de demain.

Il est temps pour les forces démocrates et centristes de s'unir autour d'un projet prospectif d'union nationale, de justice sociale et de développement économique décentralisé.


L'élection municipale marquera-t-elle le début du changement ?

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 19:25

L’explication du phénomène du terrorisme en Tunisie consiste en la découverte des hommes, et des groupes qui ont intérêt à ce que ces incidents se produisent d’une manière répétitive et symbolique(Certainement il s’agit d’un intérêt caché et qui doit être révélé au préalable) et qui ont planifié et conspiré pour qu’il se produise.

 

La planification, la conspiration et le financement de ces actes ne sera jamais découvert et révélé au public car il s’agit d’un phénomène compliqué ou des services étrangers et même locaux s’activent pour empêcher la volonté du peuple tunisien de tourner la page de la transition et entament une nouvelle ère focalisée sur le développement économique et social, dans l’objectif ultime de rendre notre Tunisie, un territoire libre, sécurisé, propre où il fait bon vivre.

 

Nous ne doutons jamais du patriotisme de notre gouvernement et de nos organismes publics, mais il faut se douter de l’être humain, de certaines personnes qui occupent des postes clés, leurs permettant de faire circuler de fausses informations ou d’empêcher la libre circulation de l’information. Car tout au long de l’histoire, les traîtres existaient et avaient un rôle important dans le basculement de la majorité des faits historiques. La déclaration de Sahbi Jouini, prouve encore une fois qu'il y a des complotistes au sein de M.I., et du gouvernement.

 

En posant les bonnes questions nous pourrons trouver les bonnes réponses, ces réponses nous aideront à comprendre le« Qui a fait quoi ?», le « Pourquoi ? » et le« Comment ? ». Ces trois réponses nous permettront de démanteler ces complots qui touchent notre pays, d’anticiper et d’éviter le pire.

 

Un pays qui est dépendant économiquement,ne pourra jamais demander des comptes aux complotistes étrangers. La solution est de stopper immédiatement l’hémorragie terroriste, de mettre en application certaines règles, de les respecter, de réussir les élections et commencer le labeureux travail du développement économique et social, sachant que toutes les catégories du peuple sont concernées directement par la réussite à court, moyen et long termes du destin de notre pays, et pas uniquement le gouvernement.

 

Juste après la révolution, je disais : "Là où il y a la révolution, il y a la confusion...Et dans la confusion, les esprits s'embrouillent".

Maintenant à l’issu de 43èmemois du 14 Janvier, je dis : "Là où il y a transition démocratique, il y a l’hésitation, et dans l’hésitation les complots se multiplient".

 

Inscrivez-vous et Votez.

Soyez Fermes

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 13:13

Je me révolte pour BENT BLADI qui a besoin d'aide
Tunisie se soucie, Mais Les GASSAS ne s'en soucient
Je sais qu'ils aiment beaucoup te voir soumise
Quand tu passes, les GASSAS font vraiment les cons
Mais s'il te plaît ne pleures pas, sèches tes yeux, ne laisses jamais tomber
Pardonne mais n'oublie pas, BENT BLADI garde la tête haute
Et quand ils te disent tu n'es rien ne les croit pas
Et s'ils ne peuvent pas apprendre à t' aimer, tu devrais les ignorer
Parce que BENT BLADI, tu n'as pas besoin d’eux
Je n'ai pas essayé de te tailler, je les appelle seulement par ce qu'ils sont
Tu sais que ça ma rendu malheureux
Quand les GASSAS t’arnaquent, et abandonne une jeune mère pour être un père
Alors que nous venons tous d'une femme
Obtenons notre nom d'une femme et notre jeu d'une femme
Je me demande pourquoi nous jetons nos femmes
Pourquoi nous violons nos femmes, est-ce que nous détestons nos femmes ?
Je pense qu'il est temps de lutter pour nos femmes
Il est temps de guérir nos femmes, soyons vrai envers nos femmes
Et si nous ne le faisons pas nous aurons une génération
Qui détestera les femmes, qui font des enfants sans en assumer
Il n'a aucun droit de dire à une femme quand et où en créer un
Donc les vrais hommes se lèveront
Je sais que vous en avez marre BENT BLADI, mais faut tenir le coup


Tiens le coup, les choses deviendront plus faciles


Je me rends compte que BENT BLADI a vraiment payée le prix
Elle a presque donnée sa vie, pour bien nous élever
Et tout ce que nous avons pu lui donner était des rêves inexistant
On dirait que la pluie n'arrêtera jamais de tomber
J'essaie de garder ma tête haute, et je continue de me protéger de ce qui pourrait me tomber dessus.
Ils ont de l'argent pour les protocoles, mais ne peuvent pas nourrir les pauvres
Ils disent qu'il n'y a rien à faire pour la jeunesse et la vérité est
Qu'il n'y a aucun espoir pour le futur
Et même si tu penses que tu en as marre
BENT BLADI, tu dois garder la tête haute


À toutes BNET BLADI ayant des enfants dans leur foyer
Je sais que vous vous sentez toutes seules
Le père est parti au travail ou pour longtemps et il vous a laissés dans votre solitude
Remerciez Dieu pour vos enfants, même si personne d'autre ne les aimes
Parce que je pense que nous pouvons le faire, en fait, j'en suis sûr
Et si vous tombez, relevez-vous exprimez-vous et revenez plus fortes
Vous ne pouvez pas vous plaindre
Cet enfer d'une main sans homme, ressentant l'impuissance
Parce qu'il y a trop de choses pour toi à parier
Mourantes dedans, mais dehors vous semblez courageuses
Pendant que les larmes, coulent sur vos joues
Vos sérieux espoirs ne s'écrouleront pas
Parce que si c'était ça, vous ne pourriez pas les prendre
Vous avez tant donné à ce monde
C’est fou, on dirait que ça ne s'arrêtera jamais
Mais s'il vous plaît… Vous devez garder la tête haute

 

Inspired by "Strictly for My Nggaz" Album Lyrics

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 14:41

A l’occasion de la 57ème fête de l’indépendance de notre chère Tunisie, je tiens à souhaiter de tout mon cœur à notre Tunisie une joyeuse fête.


Vive Notre patrie libre et indépendante.


C’est vrai qu’après la révolution et dans un environnement démocratique prospère où tous les citoyens ont trouvé le champ libre pour croire à des idéologies différentes, « et c’est leurs droits », Ceci ne veut pas dire de nier ou détester notre histoire, notre drapeau et notre patrie.

Ceci est un message direct à ceux, cloitré derrière leurs sales ordinateurs, clavier plein de tâches de sperme, et partagent des publications contre l’ancien président Bourguiba, le traitant par la trahison et la corruption.

 

tun.jpg

Ce sage monsieur est mort depuis plus qu'une décennie, et il mérite du respect, il a bâti un pays et a unifié les tribus. S’il a fait du mal à quelqu’un ou à d’autres opposants, dieu le jugera. Alors petit con, Tiens-toi bien et grandis un peu, et respecte les anciens, et Comme Maaloul a dit « Enti win w Houma Win ».


Vive La Tunisie Libre, démocratique et indépendante.


Que dieu nous protège, la protège de tous les hypocrites.

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 18:07

En prenant de recul et en se penchant sur l’analyse de cet assassinat et ses conséquences, j’ai pu déduire par ma modeste pensé et j’ai réussi à trouver quelques pistes sur les parties prenantes susceptibles d’une éventuelle accusation :


·         Piste 1 : Comité de protection de la Révolution ou une de ses branches

 

Finalité :Se débarrasser des « Koffars » et des ennemies de la révolution telle que soit disant « Belaîd » et les RCD de Nidaa Tounes.                                                                                                Pourquoi : Ils ont appelés à haute voix de le faire, et fiers d’agresser les membres du Front Populaire le weekend dernier ainsi que d’autre parti tel que Joumhouri au Kairouan, et Nidaa Tounes à Djerba.

 

·         Piste 2 : Une branche des salafistes ou des djihadiste

 

Finalité :Tuer les « Moula7dins » et islamiser la Tunisie en commençant par les leaders de la classe politique.

PQ :On l’a vu dans la vidéo de la réunion religieuse des salafistes de Zarzis ainsi que d’autres branches de « Salafiya Jihadia ».

 

·         Piste 3 : Nahdha

 

Finalité :Se débarrasser des opposants directs et affaiblir l’opposition quelques mois avant les élections.

PQ:Son passé consanguin et l’idéologie plutôt fermé de quelques partisans.

 ---> Même si je ne pense pas que Nahdha aurait autorisé ou commanditer un acte pareil, car ce n’est pas dans son intérêt d’injecter de la violence et de la perturbation sociale.

 

·         Piste 4 : Nidaa Tounes 

 

Finalité :Faire tomber le gouvernement et semer la terreur dans notre vie sociale quotidienne et du coup, prouver que les démocrates de Nidaa Tounes avaient raison de contredire et s’opposer à Nahdha.

 PQ :  Les ex-Milices RCD soit disant partisans du parti (Sans pouvoir prouver cette accusation).

 

·         Piste 5 : Des Services secrets étrangers

 

Finalité :Protéger leurs intérêts en contrôlant le gouvernement tunisien (sachant que Nahdha  n’est pas bien apprécié par nos amis de l’occident) et donc appliquer la politique de l’ancienne France Afrique en faisant tomber un gouvernement et le remplacer par un autre.

PQ :Rien, juste si on est Fan de Jack Bauer ou si on a vu dernièrement SkyFall.


 

Les Solutions à prendre immédiatement :


·         * Dissoudre immédiatement le comité de protection de la révolution, interdire toutes leurs activités.

·         * Trouver et Arrêter les coupables, les meurtriers et leurs commanditaires.


Les Solutions à prendre au fur et à mesure :


·         * Nahdha cède sa place à un gouvernement de Technocrates de tous les partis de la scène politique.

 

w

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 17:25

Après l’assassinat du Leader Chokri Belaîd, et les dizaines de Vidéos et témoignages vus et écoutés sur les réseaux sociaux et les médias Tunisiens, je ne sais si je dois rire ou pleurer, me taire ou crier.


Sans trop écrire, car les écrits ne servent à rien maintenant, il faut savoir que cet assassinat  représente un acte lâche et grave qui peut emmener notre Tunisie vers la confusion et le chaos total, semblable à la situation qu’a vécu l’Algérie en 1989 et le Liban après la mort de Hariri.


La Tunisie aujourd’hui, est dans un virage dangereux et verglacé, dans lequel on risque de dérailler, entrer dans un tunnel sombre de chaos et de se trouver dans un bain de sang.


Le seul moyen de laisser le soleil de la Tunisie briller c’est de se comporter avec sagesse et intelligence, et ne pas se laisser manipulé par qui que ce soit.

Il faut laisser la police faire son boulot tout en espérant, que pour la première fois dans leurs vies, ils ont le pouvoir de sauver le pays et finir par trouver les assasins et surtout les commanditaires de cet acte.

 

487649_10151427600311670_171346712_n.jpg

                                                             R.I.P Cher Leader R.I.P

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 17:09

Après deux ans du départ de ZABA et 15 mois de l’élection du nouveau gouvernement, c’est le moment de s’interroger sur l’état d’avancement de la Tunisie dans sa marche vers le développement. C’est l’objectif principal de la révolution, produite spontanément à 100% par un peuple qui sollicite et qui a le droit à une vie meilleure.


En faisant un bilan sur la situation économique et social de la Tunisie, on est tous d’accord que sur ces deux aspects, la situation se détériore progressivement et plusieurs indicateurs de développement constatés nous laissent que des inquiétudes : Stabilité du niveau de l’emploi, chômage des cadres, une forte inflation, problèmes sociales, juridique et détérioration continue de l’infrastructure.


Cette situation n’est pas assez surprenante, en prenant en compte un gouvernement qui a présenté plusieurs faiblesses, mais qui essaie de travailler et une opposition et un syndicat malhonnête.


Ce qui est surprenant, c’est la division aveugle et de plus en plus agressive du peuple. On l’a remarqué hier, le jour du deuxième anniversaire de la révolution à l’Avenue H. Bourguiba et l’avenue Mohamed V. Oui, on est divisé, on est de plus en faible et de moins en moins solidaire.


L’enjeu du pouvoir est très important, et donc les différents partis feront l’impossible pour  y réussir, ils s’en tapent de l’intérêt du peuple par la stabilité du travail gouvernemental qui lui permettra d’améliorer sa situation, ils sont pour les magouilles, les complots et la malhonnêteté, tant que ça servira leurs intérêts personnels.

  Sachant que le tunisien est pacifiste et une grande partie du peuple est fan du « Bendir », ce qui explique que c’est une catégorie suiveuse, des êtres qui se sentent à l’aise au milieu du troupeau, et elle n’a pas le choix, elle doit choisir un parti politique existent sur la scène, une poubelle dans une Locale poubelle (et dans ce cas-là, le choix par conviction laisse la place au choix par élimination).


Ce mécanisme est très dangereux pour la transition politique du pays dans les prochaines élections. On y ajoute le rôle des médias qui adorent les scénarios hitchcockiens et qui continue à évoquer les sujets idéologiques, je constate et je sens que la Tunisie vivra encore de mauvaises situations sociales et économiques.

Croisant les doigts pour que les suiveurs se réveilleront et se porteront comme des leaders, des leaders de leurs opinions.

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 22:48

Il y a Des centaines d’années nos pères donnèrent naissance sur cette terre à une nation conçue dans la liberté et vouée à la thèse selon laquelle tous les hommes sont créés égaux.


Aujourd’hui nous sommes engagés dans une grande guerre idéologique dont le but de vérifier si cette nation, ou toute autre nation post-révolution conçue dans un tel esprit et vouée à une telle cause, peut être viable.


Actuellement, nous vivons dans une des périodes les plus importantes de notre histoire, nous sommes là pour faire d’une partie de cet époque une histoire sacré, où pourront jouir de leur dernier repos ceux qui ont donné leur vie pour que Notre Tunisie puisse revivre.


Il était à la fois opportun et approprié que nous agissions ainsi. Mais, en toute vérité, il ne nous est possible ni de dédier, ni de consacrer, ni de bénir cette époque.


On n’oubliera jamais ce que Les braves, morts ou vivants, qui se sont battus pour la liberté ont fait. Le monde aura à peine remarqué les propos de l’union et de la démocratie que nous tenons en cette ère et il n’en conservera qu’un souvenir éphémère, mais il n’oubliera jamais ce qu’ils y ont fait.


C’est plutôt nous les vivants qui devons nous consacrer à la tâche inachevée, mais si noblement conduite à son apogée pour ceux qui se sont battus pendant la révolution. C’est plutôt à nous qu’il appartient de nous consacrer au grand défi qui nous attend. Puissent ces morts à qui nous rendons hommage accroître notre attachement à la cause qui fut l’objet de leur ultime et complet dévouement.


Puissions-nous, par notre détermination, faire en sorte que ces morts ne soient pas morts en vain, que Notre Tunisie, à l’ombre de dieu, puisse renaître dans la liberté… et que le gouvernement du peuple, par le peule et pour le peuple ne disparaisse pas de la surface de la Terre.


Inspiré par le discours de Gettysburg –Abraham Lincoln

Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 23:34

Avant Toute chose, je présenterai une définition du syndrome du larbin car certains lecteurs peuvent ne pas le connaître.

Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.


Ça me rappelle nos députés de l’ANC, Non ???


Les arguments politiques et économiques qu’ils invoquent quotidiennement sur les plateaux télés et les médias n’ont pas servi à forger leurs convictions. Ce syndrome est malheureusement acquis dès leurs plus jeunes âges et contre lequel il n’existe aucun remède.


Nos chers larbins n’ont pas choisi d’aimer leurs maitres, ils les aiment tout simplement car ils sont des larbins. Ils votent les lois instinctivement dans l’intérêt de ceux qui les exploitent pour s’attirer leurs bienveillances.


Exactement ce qui se passe chez une grande majorité de notre classe politique, certains larbins politiques réagissent vivement à toute discussion qui ose remettre en cause les privilèges de leurs maitres. A chaque fois que j’entends une déclaration ou argumentation politique, je sens directement qu’elle est loin d’être convaincante.


Et pire, le syndrome du larbin ne prolifère pas seulement chez notre classe politique et nos députés de l’ANC, il affecte une large classe populaire sans corrélation apparente avec le niveau d’étude ou le niveau social.


Le paysage politique avec l’élection d’un président « larbin-né » révèle un degré de contamination critique, la situation en Tunisie est grave et les symptômes ne cessent d’évoluer au fil d’actualité et surtout que le Jour J des élections s’approche.


« Satar Rabi » si certains larbins construiront les bases de la nouvelle république, une république qui durera longtemps.

 


Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 03:03

Depuis quelque temps, je suis en contact quotidien avec mes Chers compatriotes tunisiens, en Tunisie « Post Révolution ».

J’insiste sue ce détail, car la Tunisie « Post Révolution », n’est pas la même qu’avant. Cette Tunisie se caractérise principalement par la démocratie, la liberté d’expression et de pensée.


Certes c’est un avantage, mais le risque d’une fausse compréhension et mauvaise application de cette liberté est devenu réel. Je me disais parfois que peut être nos générations futures sauront comment le penser et comment l’appliquer, mais à l’heure qu’il est, les premiers dégâts de cet abus de liberté sont de plus en plus remarquables.


Au Café, au Bar, à la cité, entre familles et amis…Bref, partout en Tunisie, on parle et on bavarde, Rien ne nous plait, absolument rien. Et pire, nous nous plaignons sans donner des arguments logiques ou scientifiques, sans être même convaincus, nous critiquons tout sans donner la moindre solution.


Je pense que le bavardage est une épidémie très dangereuse qui a touché une bonne majorité des tunisiens. Le bavardage est une épidémie car elle se propage rapidement à un grand nombre de personnes.


Le moyen de se guérir de cette maladie c’est d’écouter. Or les bavards n’écoutent jamais. Ils parlent toujours, et le premier mal de leur intempérance de langue, c’est qu’elle les empêche de rien entendre. Leur surdité est volontaire. Ils ont l’intention, de protester contre la nature, qui ne nous a donné qu’une seule langue en même temps qu’elle nous a pourvus de deux oreilles.


Euripide a eu raison de dire : « Je ne saurais remplir ton cerveau toujours vide, Ni verser la raison dans une âme stupide ».


Au lieu de conserver les paroles qu’ils entendent, les bavards les laissent s’écouler aussitôt. Ce sont des cerveaux pleins de sons et vides de sens, qui vont et viennent.


Un conseil très cher à tous les bavardeurs :


« Sache te taire, Petit : Le Silence a du bon ».


Repost 0
Published by Authentic Revolution - dans Tunisie
commenter cet article

Présentation

  • : Authentic Revolution
  • Authentic Revolution
  • : Only God Can Judge Me, Now!! https://twitter.com/AlaaHajlawi
  • Contact

Zik To Listen & Read

Recherche